CORONAVIRUS : votre CAS à vos côtés.

Cher (e) bénéficiaire,
Devant la gravité de la situation sanitaire et suite à l’intervention du Président de la République du jeudi 12 mars dernier, j’ai consulté les membres du Conseil d’Administration et des responsables syndicaux.

Sans attendre les nouvelles dispositions et la mise en quasi quarantaine du pays ce week-end, nous avons décidé de la suspension de toutes les activités sociales organisées par la CAS Seine et Marne jusqu’au 30 juin.

Cela concerne l’ensemble des initiatives, de la sortie culturelle et familiale aux voyages en passant par les activités des ateliers et clubs. Cette date butoir évoluera en fonction de l’épidémie, sa sortie et les mesures
gouvernementales.

Nous comprenons la déception des bénéficiaires inscrits mais aussi des élu.es et bénévoles qui ont construit ces projets, pris parfois des dispositions pour les encadrer. Je veux les remercier. D’autres nous diront que cette mesure n’est pas proportionnée à la réalité d’un virus dont la létalité est jugée faible avec, et c’est heureux, 98% des personnes contaminées qui guérissent.

Une fois la crise sanitaire terminée, il faudra comprendre comment un virus peut arrêter le monde de tourner. Déjà le type de société, de modèle de production mondialisée, les gouvernances européenne et mondiale, la raréfaction organisée des services publics particulièrement celui de la santé sont interrogés. Il faudra le faire sans complaisance et en obligeant à ce que les paroles d’aujourd’hui deviennent les actes de demain.

Mais l’heure est à la protection, au soin que chacune et chacun d’entre-nous peut apporter aux autres. Ainsi, le réseau solidaire, la commission santé et solidarité, les élu.es et mandaté.es de vos Activités Sociales sont disponibles pour aider les plus isolé.es et faibles de nos bénéficiaires. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes dans ce cas ou en connaissance d’un ou une collègue en difficultés.

J’ai une pensée pour les plus anciens, les plus touchés, la situation anxiogène qu’ils vivent, eux et leur famille. Mais je veux penser aussi aux collègues en activité qui vont devoir déborder d’astuces, d’intelligence et de courage pour passer ces semaines difficiles. Toutes et tous ne pourront effectuer leur mission en télétravail. La solidarité, la responsabilité, l’entraide constituent de tout temps l’ADN de nos Activités Sociales. Ces valeurs ont longtemps organisé les relations professionnelles de la grande famille des IEG. Cette épreuve doit nous permettre de les retrouver, de les consolider.

Je veux vous redire notre présence à vos côtés, la mobilisation de tous les élu.es et bénévoles.
Solidaires pour un avenir meilleur.